L’avant-première du récital « Chansons d’en France et de la Francophonie » à Bilbao (Biscaye) a été un franc succès !

Le 4 décembre 2019 la présentation par Raphaël Vaucourte de son récital de chansons françaises « Chansons d’en France et de la Francophonie », en avant-première pour la presse et les personnes intéressées, a obtenu un grand succès d’estime à Bilbao. Face à un public varié qui, en plus de représentants de la presse locale et nationale, était composé de locaux et de quelques français venus pour écouter chanter en français, l’artiste a présenté en solo 15 des chansons de son récital, et en fin trois autres pour lesquelles il a demandé à la chanteuse allemande Lilofee et à l’espagnole Zilan de chanter avec lui en français et de l’accompagner.

Quelques premières impressions « à chaud » du public à l’issue du concert donnent une première idée de l’impact de celui-ci :

« Mille mercis pour le magnifique récital d’aujourd’hui au Café Lago du Vieux Quartier » (Muchas gracias por el magnífico recital de hoy en El Lago del Casco Viejo). Fran V. M.

« Ce fut une agréable surprise que le récital de Raphaël Vaucourte ! » (¡Una grata sorpresa ha sido el recital de Raphaël Vaucourte!). I. E. Z.

« Raphaël a une voix formidable et c’est un excellent guitariste » (Raphaël tiene una voz estupenda y es un excelente guitarrista). P. Juan

« Raphaël a captivé le public présent ! » (¡Raphaël cautivó al público presente!). Une femme restée anonyme.

« Les explications entre les chansons m’ont beaucoup plu, et musicalement j’ai beaucoup aimé la chansons des chasseurs de baleines » (Me gustaron mucho las explicaciones entre canciones y musicalmente he apreciado en especial la canción de los balleneros). Inmaculada E. Z.

« Étant guitariste j’ai été très impressionné par cette manière très particulière qu’a Raphaël d’imbriquer subtilement son travail d’accompagnement à la guitare à sa voix. Cela me fait penser à du tissage. Très réussi. Son style de guitare est totalement personnel et original, cela mérite d’être souligné. On sent qu’il a une très longue pratique de l’instrument ». P. B. de N.(communication en français)

Raphael-Vaucourte_Cafe-Lago_detail_web

Un article de fond dans le journal Diario 16 (presse nationale)

Le journal nacional espagnol Diario 16 (https://diario16.com/) a publié le 18/12/2019 un long article du journaliste freelance Félix Lareki Garmendia https://diario16.com/author/felix-lareki/) sur l’avant-première du récital « Chansons d’en France et de la Francophonie », auquel il a assisté de bout en bout.

L’article est consultable en ligne à l’URL : https://diario16.com/raphael-vaucourte-presento-el-preestreno-de-su-recital-canciones-de-francia-y-de-la-francofonia-en-bilbao/

Logo_Diario16_Normal

Extraits de l'article

Vaucourte-Lago-public_20191204_201041
Partie du public présent

« Le concert, fortement applaudi, a développé l’évolution de la chanson française depuis les premières chansons en ancien français jusqu’à nos jours. Partie du programme s’appuie sur le déroulement de la propre vie de l’interprète qui a été marquée par des rencontres liées directement à la chanson française et les expériences de Raphaël au niveau international dans différents pays ».

[Durant le concert] « Raphaël s’est accompagné à la guitare (guitare classique et guitare acoustique). Dans une ambiance de café-concert parisien nous avons pu nous régaler de la gentillesse de Raphaël Vaucourte qui donna le meilleur de lui-même par un public captivé par ses interprétations et par ses explications détaillées entre chanson et chanson ».

« Les 18 chansons, avec des histoires et des poèmes à conter, furent interprétées avec la chaleur et la simplicité que d’une certaine manière demandait l’auditoire du salon du Café Lagos à cet interprète dans la grande tradition française. Ce café littéraire est situé dans le vieux quartier de Bilbao nommé les Sept Rues (Las Siete Calles). L’Histoire de Bilbao pour accueillir des poèmes musicaux en français ».

Dix-huit chansons : 15 en solo et trois avec les chanteuses Lilofee et Zilan

Raphaël en solo

01.- Ballade des Dames du Temps Jadis (François Villon & Brassens)

02.- Le verger du roi Louis (Théodore de Banville & Brassens)

03.- La complainte de Mandrin (anonyme du Dauphiné)

04.- Adieux foulard, adieu madras (anonyme antillais)

05.- Merde à Vauban (Pierre Seghers & Léo Ferré)

06.- Jaurès (Jacques Brel)

07.- Actualités (Albert Vidalie & Stéphane Golmann)

08.- Le poseur de rails (René-Louis Lafforgue)

09.- Fanny de Laninon (Pierre Mac Orlan & Marceau Verschueren)

10.- Le bistrot (Georges Brassens)

11.- Chanson d’automne (Verlaine & Charles Trénet)

12.- Automne (Jacqueline Debatte et et Francine Cockenpot)

13.- La petite poule grise (berceuse populaire)

14.- Le Pont Mirabeau (Apollinaire & Léo Ferré)

15.- La folle complainte (Charles Trénet)

20191204_200939_001-2
20191204_201631_001
20191204_202735_001

En fin de concert et pour démontrer que n’importe qui peut être motivé pour chanter en français, Raphaël invita les chanteuses Lilofee (allemande) et Zilan (espagnole) a chanter ensemble trois chansons supplémentaires :

01.- Mon amie la rose (Cécile Caulier & Jacques Lacome d’Estalenx) chantée par Zilan.

02.- Franz (Guy Béart), chantée avec Lilofee.

03.- Pique la baleine (chant de gaillard d’avant, traditionnel breton)

Cette dernière chanson a été accompagnée par un grand tambour sur cadre par Lilofee, qui avec Zilan a également chanté le refrain, elle fut reprise en chœur par une partie du public et très applaudie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *